Youtube & HTML5 !

23 janvier 2010

Cette semaine, Youtube et Vimeo ont décidé de rendre public un truc vraiment cool : le support des vidéos en HTML5. On se souvient qu’à la sortie de Firefox 3.5, Dailymotion avait déjà montré quelques démo, mais maintenant on a le plus grand site de vidéo au monde qui est presque fonctionnel sans utiliser du Flash ! Pour le moment ça ne marche que sous Chrome et Safari, mais quand le petit problème de codec sera résolu, Firefox sera aussi supporté. Le plein écran et l’export des vidéo ne fonctionne pas encore.

Pourquoi c’est bien ? Parce que Flash est un format propriétaire, cela signifie qu’une seule entreprise détient les brevets et peut développer Flash (et c’est le mal). Si Adobe ne veut pas optimiser Flash sur une plateforme, alors il vous faut un monstre de puissance pour regarder des vidéos. Et c’est un peu ce qui se produit sur Mac où la moindre vidéo déclenche les ventilos… Pour voir ce que ça donne, vous pouvez vous connecter sur votre compte Youtube, puis de vous rendre sur http://www.youtube.com/html5 et adhérer au programme. Je trouve que les résultat est très bon, le chargement de la vidéo se fait bien mieux en HTML5, le déplacement temporel est mieux géré : pas besoin de « rebuffuriser quand on retourne dans le passé ». Bref c’est que du bon et on attend de voir la suite et surtout que ce vilain Internet Explorer 6 supporte cette balise, mais ça c’est pas gagné !

Publicités

Non aux éoliennes dans le calvados !

19 janvier 2010

Un rapide billet pour signaler à tous les normands le combat dans lequel je m’engage pour combattre le projet d’éoliennes au large des plages du débarquement. Asnelles, Ver sur Mer, Arromanches, Meuvaines, ces plages vont être défigurée par une cinquantaine d’éoliennes. Je vous vois venir, vous vous dites : « les éoliennes, c’est écolo, c’est bien, oui ce n’est pas très beau, mais les combattre c’est un peu réac… »
La réalité est toute autre : les éoliennes ne sont pas écolo : les blocs de béton qui seront déposés dans la mer menaceront l’équilibre fragile des marées et l’écosystème local. Mais le point qui m’a décidé à m’engager est l’enjeu financier. En effet, il se trouve que cette installation ne devrait pas être rentable. C’est à dire que le prix que coûtera un MW produit par ces éoliennes coûtera plus cher qu’il ne sera vendu ! Qui va payer la différence ? Vous, nous, moi : le contribuable ! C’est un peu fort de café pour produire l’équivalent de 3,7% de la production du futur EPR !
Je vous propose de signer la pétition si vous non plus vous n’avez pas envie de payer pour défigurer une plage, détruire un éco système pour produire une étincelle !
Si vous avez besoin d’autres raisons, vous pouvez consulter le blog de l’ASPLB, l’association de sauvegarde et de protection du littoral du Bessin.


The American Dream

21 janvier 2009

Tout le monde en a parlé, c’est historique, un noir à la maison blanche… Quand on voit son discours d’intronisation, on se sent porté par ce qu’il dit. On est face à un homme qui a un charisme hallucinant, il a une présence de dingue, une vision, c’est époustouflant. Mais ce que je retiens surtout c’est que c’est surement le premier président américain qui fait rêver les français depuis JFK.

Ce matin, en écoutant la radio et en lisant quelques blogs, je me suis rappelé de mon instit de CM2, Madame Laplanche, elle nous avait raconté sa tristesse quand Kennedy a été assassiné. Sur le moment, je n’avais pas bien compris comment la petite fille qu’elle était à l’époque avait pu être émue par cet événement. Et ce matin, j’ai réalisé que JFK, comme Obama, représentent le rêve, l’espoir d’un monde meilleur, non seulement pour les citoyens américains, mais aussi pour le reste du monde.

Espérons qu’il laissera le monde dans un meilleur état qu’il l’a trouvé.


Paris…

7 août 2008

Voilà, c’est officiel, je quitte l’Australie bientôt et je n’y reviendrais pas en septembre. J’ai eu une offre d’embauche, mais je l’ai décliné parce que mon visa n’est plus valide. Le beau temps va me manquer. Parler anglais aussi, parce que j’adore ça depuis toujours et que j’ai bien amélioré mon niveau. Mais un jour il faut faire un choix : vivre ici n’est pas compatible avec le fait de garder contact avec les amis en France. Même si j’adore la façon dont vivent les australiens : travailler dur pendant la semaine et profiter un max pendant le week-end. Ce qui va me manquer le plus, c’est je pense la décontraction dans le travail, même si encore une fois, j’ai travaillé dur, parfois jusque tard dans la nuit, les conditions étaient toujours très agréables. Mais habiter ici, ce n’est pas comme vivre à Londres ou à Madrid, le billet d’avion coûte cher et le voyage dure longtemps. 

Je me suis demandé ce que j’ai de plus précieux au monde et la réponse est venue naturellement : vous ! Mes amis, ma famille. 

Je suis super impatient de rentrer, de vous retrouver, de manger du vrai fromage, du foie gras et de commencer ma nouvelle vie, à Paris. J’ai déjà des entretiens de prévu début septembre. 

Rassurez-vous ce blog ne s’arrête pas là. Il y a encore beaucoup de choses dont je veux vous parler, ce n’est que le début ! 

Pour finir, si parmi vous il y a des gens dont la société recrute mon profil (peut-être même que vous pourriez toucher une commission !), je suis partant, envoyez moi un mail à thomandre AT gmail DOT com ou bien laissez moi un commentaire avec vos coordonnées.


10 raisons de préférer un mac…

23 juillet 2008

… face à un PC sous Windows.

Un bon billet de geek, si ce n’est pas votre cas, passez votre chemin !

1. Moins de messages d’erreur et rarement incompréhensifs.

2. Pas de galère avec Vista qui est trop lent.

3. Exposé : qui vous permet d’un coup de souris (par exemple dans le coin en haut à droite de l’écran) de voir toutes les fenêtres ouvertes. Très pratique et très addictif.

4. La mise en veille : quasi-instantanée, qui évite d’éteindre son ordi et de l’allumer à chaque fois qu’on se sert. Mon Macbook n’est éteint que quand je prend l’avion ! Plus de de minutes perdues devant son ordi qui démarre.

5. Le MagSafe : le connecteur d’alimentation qui se débranche tout seul quand on tire un coup sec. Evite à l’ordi de faire un vol plané.

6. La gestion du réseau : sur XP c’est encore chaotique, surtout le wifi, sur Mac, ça marche et c’est tout ce qu’on lui demande.

7. iLife : suite de logiciels pour les loisirs : iMovie, iDVD, GrageBand et surtout iPhoto pour vider l’appareil et trier ses clichés, un must (Picassa est-il aussi bien ?)

8. Les 6h d’autonomie annoncé sur les MacBook (oui, tous : du 13 au 17 pouces). D’accord, en pratique, le surf en wifi doit durer 5h, mais c’est quand même confortable !

9. TimeMachine : le logiciel de sauvegarde avec une interface futuriste. Pas besoin de se prendre la tête, vos données sont en sécurité et les restaurer est à la portée de tout le monde.

10. Vous pouvez installer Windows sur un Mac, mais vous ne pouvez pas (légalement) installer MacOs sur un PC.

A venir : 10 bonnes raisons de préférer un PC… à un Mac ! 

Si vous êtes assez calés sur Linux (je sais qu’il y en a !), pliez-vous à l’exercice dans les commentaires !


MGMT

14 juillet 2008

Dans la catégorie « les trucs que j’aime bien » en ce moment en musique, je bloque completement sur le premier disque de MGMT, un groupe New Yorkais dont le premier single est « Time to Pretend ». Cette chanson raconte la vision des deux membres de ce groupe sur ce qu’est une rock star :

« Let’s make some music make some money find some models for wives » ou « This is our decision to live fast and die young. » Ce titre fait partie de la bande originale du film « Las Vegas 21 » avec l’excellent Kevin Spacey. La piste qui me fait le plus bloquer est : « Weekend Wars » qui est planante comme tout !


Solution for a small planet…

13 juillet 2008

Dans la lignée de mon interrogation de la semaine dernière, j’ai décidé cette semaine de vous faire part de mes réflexions sur le premier media global : Internet.

Je me souviens, il y a de ça bientôt 10 ans, la première fois que je me suis connecté à Internet. A l’époque, personne ne connaissait Google, la connexion était ultra lente, mais je pense que ce qui me choquerait le plus si je pouvais revenir en 1998, c’est le contenu. A l’époque, Internet était une belle boite vide. Et pourtant, on en parlait déjà comme l’invention qui allait changer le monde. 

10 ans plus tard, je vis à l’autre bout de la planète ! Je n’ai pas perdu contact avec mes amis, ni ma famille. Mon budget communication est raisonnable. Je peux communiquer avec eux en vidéo par Skype… Je me souviens de mon oncle François et de sa famille qui depuis un bout de temps habite en Nouvelle-Caledonie, à l’époque, on avait très peu de nouvelles : des lettres, surtout. Parfois un coup de fil, mais c’était rarissime. Et puis on a eu les fax, grande révolution parce qu’on recevait les « lettres » immédiatement. On savait tout de suite ce qu’il venait de se passer à l’autre bout du monde. Tout cela parait naturel avec les mail, les blogs, la messagerie instantanée, Skype, Facebook, MSN et les autres. On peut partager ses photos, ses vidéos et c’est à la portée de chacun. 

C’est dingue comme les communications ont été simplifiées. Pour un français, habiter en Australie en 1998 et en 2008 n’a probablement rien à voir. On nous avait promis qu’Internet raccourcirait les distances, je le mesure quotidiennement depuis le début de mon séjour ! 

Qu’en pensez-vous ? Qu’est-ce qu’Internet a changé dans vos vies ?